mobilier d'artiste en bois sculpté

Présentation
de l'artiste

Thierry Laudren - né en 1964

        • a ouvert son atelier en 1996.
        • s'est formé à la sculpture sur bois (spécialisation ornementation, sculpture de boiseries) pendant six ans, dont trois à l'Ecole Boulle (Paris).
        • a travaillé comme maquettiste volume et décorateur à Paris, avant de revenir au travail de sculpteur à Rennes.
        • travaille aussi pour les Monuments Historiques à la réfection de pièces en bois sculpté très anciennes.

Présentation par J. Le Caïnec, journaliste.

Dans le centre artisanal Pierre Louail, un long couloir de portes closes recelant des espaces calfeutrés d'où ne s'échappent queL'artiste des bruits sourds. Celle au fond à gauche porte la marque discrète du sculpteur sur bois, artisan d'art, Thierry Laudren. Un coup de sonnerie. Pas de réponse.

Alors on pousse doucement la porte. L'homme est au travail. Un casque sur les oreilles pour assourdir le bruit strident de la machine à bois. Dans cette petite pièce qui fait office de hall, des planches de chêne, de toutes tailles, empilées ou accolées le long des murs. Au sol, une fine couche de sciure. On est loin des galeries aseptisées qui masquent trop souvent le laborieux travail de création.

Quelques pas dans la petite salle à côté, en prenant soin detravail de sculpture regarder où l'on met les pieds. Pêle-mêle, croquis et dessins courent sur les murs, avant de rejoindre ceux déjà conservés dans des albums. D'ici sortent les premières inspirations de Thierry Laudren, de son imaginaire lié à la Nature, à une rencontre entre l'arbre et l'homme.

Des esquisses qui, dans l'autre petite pièce attenante, deviendront études pour donner à ces oeuvres d'art leur valeur d'objet façonné par l'artisan. L'ultime étape avant de prendre vie sur la mezzanine, pièce centrale de l'atelier. Un espace lumineux où se résume l'activité de l'artiste : des oeuvres en cours de fabrication, certaines aux prémices ou au contraire presque achevées, d'autres un moment abandonnées pour mieux laisser le travail se décanter. série Bas Noirs

Un joyeux désordre, plein de trésors, dont ces traces de chantiers passés, ces plâtres à l'effigie de personnages de charpente d'église que Thierry Laudren restaure parfois. Et toujours cette fine couche de sciure d'un travail qui ne s'arrête jamais...

_____________________________________
vers le haut
Plan du site | Mentions légales | © Thierry Laudren 2004 - 2007 | Tel +33 (0)2 99 53 47 85 | Réalisation Bernard Baffait